Partagez
Aller en bas
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

propos en marge

le Ven 15 Juin - 13:28
Il y a trois ans, il était évident pour tout le monde que le marché des drones était potentiellement immense, terra incognita de l’industrie, dont l’on ne pouvait deviner les contours, tant les domaines d’applications étaient nombreux; maintenant, subitement, il semble, à écouter les commentateurs, que les concurrents se tireraient des bourres sur un marché étriqué, voire, pourquoi pas, à maturité. Bataille de prix, aux centimes, de chiffonniers, pour un eldorado qui nous était promis.…si l’un gagne des parts de marché, ce ne peut qu’être au détriment de l’autre, affirment les experts (pour l’être il faut, et il suffit, de comparer les fiches techniques, semble-t-il). On affirme que la valeur  de Parrot ira à 7 €, mais certainement pas à 10€; les connaisseurs la donnaient à 24 €, il n’y a pas si longtemps; fichtre ! les j’en foutres s’en donnent à coeur joie…du n’importe quoi, c’est peu dire.
Le 2 août 1492, des pêcheurs, au repos, très doués dans leurs domaine, devisaient peut-être ainsi, sur les quais du petit village de Palos de la Frontera, devant trois embarcations, où s’activaient frénétiquement quelques dizaines de marins avant un départ imminent:"
- Pour sûr, la grande caraque doit contenir pas mal de poissons, mais elle semble lourde et peu manoeuvrable. Difficile, du coup, de récupérer le poisson.
- Peut-être, mais, tu vois la caravelle, là, la « nina », elle est sans doute rapide; elle doit pouvoir atteindre facilement les bancs, mais, bien plus petite que la caraque; si c’est pour ne pouvoir remplir que des petites cales, sa rapidité sert pas à grand-chose.
- Et regardes celle-là, la « Pinta »; ben, elle, elle a vraiment rien pour elle. Petite et sans doute pas rapide !
- eh ben, ils sont mal partis pour la godaille !!"
Messages : 144
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Ven 15 Juin - 14:21
Héhé !
Le capitaine de la Pinta est quand-même mort 1 an après avoir touché le jackpot ;-)

Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 19 Juin - 11:50
Je ne comprend pas vraiment cette fixette sur DJI, qui n’a jamais fait que révéler les faiblesses structurelles et méthodologiques de Parrot. L’Anafi est un compromis, et il importe de comprendre la nature de ce compromis. Ce compromis tient compte de l’environnement concurrentiel, mais ne s’explique sans doute pas par cet environnement (du moins, je l’espère). Contient-il une plasticité telle qu’il puisse convenir au développement professionnel de Parrot, pour toutes ses filiales (pour autant qu’elles le restent), pour une durée, disons de deux années ? cela me semble bon à regarder, plutôt que les produits présents ou à venir d’en face. Va-il s’insérer, et comment, dans une réorganisation de ces filiales, soumises, me semble-t-il, à une singulière fragmentation (Parrot donne dans le matériel, le logiciel et le service, ce qui permet, potentiellement, la création d’un éco-système stable; une île de grandeur moyenne, même brossée par les vents et la mer, comme l’île de Sein, est quand même plus vivable que l’archipel des Glénans) ?

Par ailleurs, le S.L.A.M.dunk, dont personne ne parle, peut-il faire converger l’art savant et l’art populaire de la programmation du drone ? peut-il générer la garde prétorienne de Parrot pour d’éventuels mauvais jours ? Parrot est présent sur le terrain éducatif, mais là aussi je ne vois pas ce qui fait système, ou plus exactement ce qui peut faire systémique. Il se pourrait qu’il n’y ait pas un plafond de verre entre ce qui fait partie de l’éducation numérique du gamin, en classe, et la préoccupation d’un professionnel qui ne trouverait pas complètement son compte dans un logiciel proposé. Pour donner des exemples historiques, de nouveaux concepts comme un Visicalc (Dan Bricklin) ou un ThinkTank (Dave Winer) sont-il pensables pour le drone, qui rendraient, peut-être, secondaires toutes ces histoires de batteries, de « follow me » et autres ? C’est une question; je suis loin, désormais, du codage, et ne puis me faire une idée du sujet…

Comme je soliloque, je met çà ici...;-)
Messages : 144
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 19 Juin - 12:05
Je n'ai aucunement les réponses, mais s'agissant tant des mambo dans les écoles que les activités d'Airinov, Parrot a parlé à plusieurs reprises de la nécessité de "éduquer le marché".
Ce qui est une noble vocation mais parfois sonne aussi un peu comme un cache-misère, quand on voit les résultats d'Airinov, notamment...

Bref, tout ça pour dire que Parrot fait un travail de fond sur l'acceptabilité de ses marques dans les marchés d'avenir.


L'intégration/cloisonnement des filiales et marques est un sujet intéressant. Je n'ai pas d'avis tranché sur la question, si ce n'est que ça me semble pas optimal de sortir des capteurs sous trois marques différentes
Admin
Messages : 94
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 39
Voir le profil de l'utilisateurhttp://dronologue.forumactif.com

Re: propos en marge

le Mer 20 Juin - 19:27
Penman a écrit:Je ne comprend pas vraiment cette fixette sur DJI


Dur de ne pas regarder le soleil même si ça agresse les yeux... c'est un peu la même chose avec DJI, dur de ne pas avoir le regard attiré par un acteur qui dépasse les 75% de parts de marché à lui seul... Quelque chose d'extra ordinaire et d'atypique dans l’industrie qu'un seul prenne tout le gateau. (winner take all: plus le genre de chose qu'on voit avec les startup du net

Penman a écrit:. Va-il s’insérer, et comment, dans une réorganisation de ces filiales, soumises, me semble-t-il, à une singulière fragmentation

Le branding est vraiment curieux, sur le site officiel de Parrot selon la langue choisi, on voit pas exactement les produits présentés pareil.

Penman a écrit:Par ailleurs, le S.L.A.M.dunk, dont personne ne parle, peut-il faire converger l’art savant et l’art populaire de la programmation du drone ? peut-il générer la garde prétorienne de Parrot pour d’éventuels mauvais jours ?

Le SLAM Dunk est un produit particulier. Je le vois plus réservé aux laboratoires et startup en robotique pour un public déjà très spécialisé ayant des compétences en programmation. Le genre de public qui avait fait des choses très intéressantes en détournant le Kinect de Microsoft au point que l'accessoire de la console XBOX qui a été un vrai échec a été recyclé avec succès vers les pro.

http://www.wired.co.uk/article/kinect-drone

http://blog.miniplanes.fr/non-classe/un-drone-equipe-dun-kinect-de-microsoft-1377

Pour le programme Parrot éducation, la solution matériel choisi est sympa et s'adresse au débutant dans les écoles ou les ateliers de création numérique pour les enfant (ex: abracodabra) Parrot s'appuie sur Tynker et Blockly

https://edu.parrot.com/

Manque de bol alors que Parrot est sur le créneau depuis plusieurs années.
Qui débarque avec ses gros souliers? DJI avec son Tello EDU.
https://store.dji.com/fr/education

Compatible l'ultra populaire langage sratch:
https://www.helicomicro.com/2018/03/20/droneblocks-tello-ryze-test/
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mer 20 Juin - 23:48
Quand je parle de fixette, j’entend bien qu’un acheteur de drone puisse juger les drones qu’on lui présente, selon leurs particularités. De même, un spécialiste ou amateur de drone fera de même. Mais si nous devons juger de l’entreprise Parrot, par exemple en tant qu’actionnaire, il en va tout autrement. Et c’est dans ce cadre là que je parle de fixette. Il y a un problème de catégorie et d’angle de vue. Croire qu’Apple doit simplement son succès à l’Iphone est un peu court, d’autant plus que je ne doute pas qu’il puisse exister de meilleur smartphone que celui-là. Une entreprise est une démarche que l’on ne peut identifier au produit qu’elle livre à un instant T, même s’il faut convenir que cet élément n’est pas neutre pour la formation de notre opinion.
interlude: je crois d’ailleurs que HS a encore quelques efforts à faire. Lorsqu’on lui pose la question de ce qu’il pense d’Apple, en général, il répond qu’il privilégie le développement Open Source… à croire qu’il est seulement technicien dans son entreprise; il oublie qu’il pourrait avoir un avis sur cette entreprise, avec le regard d’un chef d’entreprise. Pour l’heure, Parrot, c’est sans doute Open Source, mais pas vraiment Open Bar, pour qui aura participé à une certaine AK..

Concernant ta réponse sur le SLAM Dunk , que je pense, comme toujours, bien informée…çà craint. Si c’est un outil de laboratoire, alors il suffira que DJI en sorte un pour que tout le monde s’y mette. Le modèle standard, pour l’étude en applicatif,…c’est celui de qui a la main sur le marché.
De la à penser que Parrot est doué pour les esquisses, mais laisse la finition à d’autres qui empochent le prix du produit final, il n’y a qu’un pas.
On en revient toujours à la même chose…c’est en interne que les problèmes se posent; les autres profitent des opportunités. On inverse cause et conséquence.

Je te remercie pour tes contributions documentées, sachant que les miennes le sont nettement moins ;-)
Admin
Messages : 94
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 39
Voir le profil de l'utilisateurhttp://dronologue.forumactif.com

Re: propos en marge

le Jeu 21 Juin - 8:04
Pour le slam dunk j ai la curieuse impression que le produit est tout simplement abandonné en réalité

Impossible d'en retrouver trace sur le site et via le cache de Google, l URL référencée ne répond plus.
https://www.parrot.com/fr/en/business-solutions/parrot-slamdunk

Le forum dédié au développer n a jamais été très actif et je vous laisse apprécier les interventions sur ce sujet ou plusieurs personnes cherche ou acheter le S.L.A.M Dunk... Sans réponse... Que ce soit pour le grand public ou le pro, je trouves que Parrot ne fait aucun effort pour apporter des réponses (et souvent il préfère renvoyer vers le support téléphonique. Pour qu'elle raison ? Alors que sur un forum les réponses profitent à tous)

http://forum.developer.parrot.com/t/where-can-i-get-the-parrot-s-l-a-m-dunk/6542/4

Bien sur qu une entreprise ne se définit pas par son produit du moment, il faut savoir regarder son potentiel sur le long terme... Sauf qu avec Parrot ça semble toujours compliqué .... Soit les produits sont un échec commercial arrêté très vite ou alors ils ont une plateforme qui sert de base pour plusieurs générations de drone... Avec une longévité beaucoup trop importante vu la rapidité ou le marché bouge... C est en tout cas ce qui s'est passé les 4 dernières années.

Je trouves que Parrot dans ses communiqués est clair sur les trajectoires de l entreprise mais que cela se ressent pas forcément dans les produits.

Par exemple, on parle depuis des mois de plateforme mutualisé grand public / pro. Avec le disco et le bebop, on a vu que l'ajout de capteurs spécifique faisait légèrement bricolage. Maintenant avec l'anafi sa taille et sa puissance font qu il n y aura pas d ajout matériel possible par dessus.

Donc pas d évolution possible sur l Anafi façon Bebop Thermal... Curieux de voir les prochains drone pro de la marque
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Ven 22 Juin - 7:22
Concernant la politique de DJI à l’égard de Parrot, nous pouvons estimer que DJI a peut-être un intérêt à ne pas être seul sur le marché. Le monopole n’est pas une ambition souhaitable…90% du marché l’est par contre; Que l’on soit considéré comme les meilleurs est une position enviable. Que l’on se retrouve seul sur le marché, quand bien même cela serait dû à l’excellence de notre offre, peut devenir un handicap; La Chine entend bien montrer qu’elle est une bonne élève du capitalisme, qu’elle accepte une variété dans le domaine économique qu’elle récuse dans le domaine politique. Elle ne compte pas exporter un modèle économique ressemblant de trop prêt à son modèle politique, ce qui pourrait susciter quelques réactions négatives. Elle peut aspirer à contrôler un marché plus qu’à le posséder. Empire du Milieu…les mots ont un sens; il nous faut apprécier les nuances significatives.
il pourrait donc être de bonne politique, pour DJI, de ménager Parrot, qu’il connait bien et qui peut lui servir de digue ou bouclier [1] , pour éviter d’avoir à s’exposer à de nouveaux opposants qu’il ne connait pas. Parrot pouvant lui permettre d’affermir une domination tranquille, Il lui reste donc, si cela est juste, de lui ménager des espaces de respiration. Resterait à Parrot de tenir ses 10 à 15 % du marché. Il y a parfois quelques porosités entre les zones de conflits et d’alliances. La chine possède certainement la plus ancienne et la plus riche culture de la stratégie; je doute que DJI la joue comme des cow-boys en rendant systématiquement coup pour coup. La consolidation d’un duopole peut sécuriser relativement et momentanément le marché, au profit du "premier de cordée", comme dit l'autre.

Evidemment…tout cela n’est que spéculation ;-)

[1] Henri Seydoux « Si tu n'as pas 50 millions à investir dans ton drone, c'est pas la peine d'y aller. ». Cela suffit, pour un temps, à border le périmètre des joueurs sur le marché.
Admin
Messages : 94
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 39
Voir le profil de l'utilisateurhttp://dronologue.forumactif.com

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 7:32
Un interview interressant d'un représentant de DJI: l objectif est clair atteindre la même réussite sur le marché pro que le sur le drone grand public.

https://www.letemps.ch/economie/selon-dji-drone-sera-nouveau-smartphone

Leur offre matériel est déjà très solide et vaste. Combien vat il leur falloir pour avoir des solutions solides sur le logiciel et tout écraser ?

https://www.letemps.ch/economie/selon-dji-drone-sera-nouveau-smartphone
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 12:09
Il va sans dire que ce que j’écrivais ci-dessus tenait compte de cet article, lu il y a quinze jours; depuis, de l’eau a coulé.  ;-)

Maintenant comment apprécier le degré de pertinence de la triade privilégiée par Parrot pour la conception de l’Anafi (« niveau d’autonomie, portabilité, qualité d’image ») est ce qui m’importe.  La logique se fourvoie lorsqu’elle est utilisée hors du raisonnable, là où se trouve une bonne partie de notre vie. Par exemple, le chargement par prise USB peut suffire à modifier positivement le regard de client potentiel sur cet objet, notre cerveau faisant un gros travail, notamment de symbolisation, à l’abri de notre conscience. Cette prise USB, quand bien même la charge est lente, euphémisme légèrement, si je puis dire, ce qui pourrait rendre brutale la nouveauté de l’objet, avec ses chargeurs et autres. La « qualité de l’image » renvoie à l’appareil photo et au caméscope; si cette qualité est bonne, voire très bonne, alors le drone n’est qu’un nouveau contexte de prise de vue. Il ne vaut que comme contexte nécessaire, et, d’une certaine manière disparait, comme objet, de notre champs d’attention, d’autant plus que l’autonomie semble bonne; alors cet oubli possible de l’appareil, en tant que tel, peut faire son succès. Autrement dit, le sort du drone appartient au grand public qui ne dissertera que de plans d’image et de séquences video, et n’en a donc rien à faire des drones; le succès de l’Anafi viendrait de ce qu’on l’oublie lorsqu’on l’emploie.
Une crainte, cependant…nous avions déjà un Claude Lelouch, déjà en trop….cà risque de se multiplier.

citation venant d’un cloaque de Bourso:
Droniste a écrit:« Combien de temps avant que le chinois n ettouffe Parrot sur le pro (à vrai dire vu la diversité des machines de DJI, y a pas mal de branche pro qui sont deja  verrouillée) »

Comme tu n’es pas impliqué financièrement, tu ne pèses sans doute pas au trébuchet tout ce que tu dis. Le marché est-il mature ? Est-il saturé ? s’il est vrai que son avenir serait celui du smartphone (ce que je ne crois pas, l’eau ne coulant jamais deux fois dans le même fleuve), est-ce sa réalité, comme phénomène actuel ?
Admin
Messages : 94
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 39
Voir le profil de l'utilisateurhttp://dronologue.forumactif.com

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 12:52
Ce que je voulais dire c est que DJI verrouillé déjà des branches comme les grosses matrice apte à soulever des caméras de cinéma... Je ne penses pas que Parrot souhaite aller sur un tel segment.

De même DJI propose des gros drone pour faire de la pulvérisation, c est du drone agricole mais absolument pas le même type de drone que ce que propose Parrot en terme de drone "agricole".

DJI semble pour l instant axé sur le matériel et disons même le gros matériel.

Donc dur de dire que le marché est saturé, je dirais que certaines branches il n y a que DJI (ex: du drone pulvérisateur) et que sur d autres c est plus conccurenciel et que le choc des titans n a pas encore vraiment eu lieu sur le pro contrairement au drone grand public...

On a longuement débattu du fait que pour le grand public, il n y avait qu un marché majeur, celui de la caméra volante + quelques niches type FPV racing.

Pour le pro, au contraire il semble y avoir une très grande variété d usage et le marché n est pas mature (ni la réglementation, ex toujours du drone pulvérisateur non autorisée en France)
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 13:10
Henri Seydoux a fait une sorte de synthèse sur la situation ;-)

Parrot a écrit:"le marché des drones civils est un marché encore jeune caractérisé par un fort potentiel de croissance et d’innovation, un environnement réglementaire encore en évolution et une popularisation progressive des usages des drones auprès du grand public et des professionnels dont le rythme est difficilement prévisible.

De par sa maturité actuelle et son potentiel de développement, le marché des drones civils est marqué par une certaine instabilité qui représente à la fois des risques et des opportunités pour Parrot. Le lecteur est invité à se référer aux facteurs de risques du présent Document de référence et en particulier :

4.1.3 Le Groupe pourrait rencontrer des difficultés à gérer les risques liés au déploiement de ses activités à l'international
4.1.4 Le Groupe pourrait rencontrer des difficultés dans l'intégration des sociétés acquises et dans la mise en œuvre de sa stratégie de croissance externe dans les Drones professionnels
4.1.5 Les activités grand public du Groupe sont saisonnières et dépendent fortement des ventes réalisées au cours du quatrième trimestre
4.1.6 Le succès du Groupe dépend notamment du développement de la notoriété de la marque Parrot
4.1.12 Les résultats du Groupe sont sujets à des fluctuations qui les rendent difficilement prévisibles
4.2.1 Le Groupe est dépendant du contexte des marchés sur lesquels il évolue, de la conjoncture économique et du rythme d’adoption des nouvelles technologies par les différents publics qu’il cible
4.2.2I l ne peut être garanti que les marchés des Drones grand public ou des Drones professionnels se développeront comme anticipé, ou que le Groupe réussira à saisir les opportunités offertes par ces nouveaux marchés
4.2.3 Le Groupe ne peut anticiper le développement ou le positionnement de ses concurrents actuels ou futurs, et pourrait ne pas être en mesure de rivaliser avec eux
4.2.4 La commercialisation des produits du Groupe pourrait être impactée dans le cas où les opérateurs de télécommunications sans fil ne fourniraient pas les services sans fil nécessaires
4.2.5 L'activité du Groupe dépend du marché des composants électroniques
4.2.6 Les produits du Groupe reposent sur des normes techniques spécifiques de tous types de connectivités qui requièrent des choix de plateformes technologiques stratégiques
4.2.7 Le Groupe pourrait faire face à des risques liés à des évolutions législatives et réglementaires défavorables concernant le secteur des drones civils
4.2.8 Le Groupe pourrait faire face, dans le domaine des Drones grand public, à des retours commerciaux difficilement prévisibles
4.2.9 Le Groupe pourrait faire face à des défaillances de ses produits difficilement prévisibles
4.2.11 Le Groupe pourrait ne pas être en mesure de faire face à la croissance des marchés
4.2.12 Les marchés ciblés par le Groupe font l'objet de changements technologiques rapides et de lancements fréquents de nouveaux produits"

Faut pas dire qu'on est pas prévenu....
Messages : 144
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 13:20
Yamaha commercialise des drones (hélicoptères) pulvérisateurs depuis >20 ans...

Le Phantom est le drone le plus utilisé dans le domaine agricole.... ce qui est parfaitement absurde, nous sommes d'accord mais que vouez-vous ?

(En France, les drones pulvérisateurs en tant que telles ne sont pas interdits (Drone Volt en fabrique pour diverses applications, notamment). C'est l'application de produits phytosanitaires qui n'est pas encore autorisée à pleine échelle (en avril, on a autorisé l'utilisation dans le cadre d'expérimentations)).
Messages : 144
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 13:23
@Penmen : les 2 ans que HS se donne correspondent à quoi ?

Aux 2 ans de cash résiduels ?
A une échéance raisonnable pour constater le décollage effectif du domaine pro ?
Au bilan de la génération Anafi ?

Ou alors tout ça...

Admin
Messages : 94
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 39
Voir le profil de l'utilisateurhttp://dronologue.forumactif.com

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 13:57
@M535 merci pour la précision effectivement j'ai fait un gros raccourcis entre ce qu on a le droit de faire voler et ce qu on a le droit de pulvériser, c était un mauvais raccourcis de ma part.

Effectivement les appareils radio commandé c est pas neuf pour cet utilisation mais là la révolution c est vraiment que ce soit un drone qui s en occupe de manière semi autonome voir autonome. L hélico est un appareil complexe à piloter (et donc vraiment dangereux si mal maîtrisée) et souvent ce sont des gros appareils thermique qui nécessite de l entretien... Avec la tendance vers le bio ou on traite avec parcimonie, ce sera peut être une tendance lourde à l avenir d utiliser le drone pour pulvériser de manière localisé

Pour la note de HS, j adore, ça fait vraiment on a une équation avec beaucoup trop d inconnu pour être résolu... On va faire aussi bien que possible... Effectivement nous sommes prévenu
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 14:00
A mon sens, et rien ne prouve que ce soit le bon sens ou le mauvais, il dit qu’il n’acceptera de vivre dans cette ambiance anxiogène, ci-dessus décrite dans sa synthèse, que durant deux ans, ce qui, pour une entreprise est un temps extrêmement court (il cite l’Iphone d’Apple dans le dernier interview en oubliant d’ajouter qu’il est sorti 10 ans après le retour de Steve Jobs chez Apple, qui s’est refait une beauté entretemps avec l’Imac et l’Ipod).
Comme il ne parle pas d’un éventuel plan B et annonçant Banco, comme Napoléon… pour faire paniquer l’actionnaire, petit et gros, on peut difficilement faire mieux…faites vos jeux; rendez-vous dans deux ans; pile, gagné, noire perdu; on plie les gaules. Pour la valeur de l’action, on n’est pas sorti de l’auberge…
Messages : 144
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 14:10
Si Parrot fermait ses portes demain, la casse serait très limitée, compte tenu de la trésorerie, de la valeur de Parrot Auto et de celle de Pix4d.
Tant que ces 2 filiales restent pertinentes et qu'on ne perde pas des sommes folles dans le GP, je ne m'inquiète pas trop
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 14:23
Je ne m’inquiète pas, outre mesure, mais je ne verrais aucun inconvénient à ce que HS abandonne une certaine image de Zébulon qu’il semble affectionner.
Messages : 19
Date d'inscription : 07/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 14:36
Bonjour a tous

D où vient cette synthèse d HS ? elle date de quand ?

Avez vous des bruits de couloirs de distributeurs sur les pré ventes de l ANAFI ?

Tout a fait d accord avec toi Pe,man sur Zebulon, ce qui me rassure, c est qu il a beaucoup de ses propres billes à lui dans le jeu

Par ailleurs, j avais lu que DJI utilisait les services de PIX4D pour certaines applications, je me trompe? Là aussi, il peu y avoir rapprochement, même si c est le grand méchant loup: que Parrot vende une partie de ses brevets (harware), et se concentre exclusivement sur du soft: de l appli de l IA du travail de données; mais plus de fabrication. qu en pensez vous?
Messages : 144
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 14:54
Malgré les apparences et certaines maladresses, HS n'a quand-même pas les deux ressorts dans le même sabot : son CV c'est aussi Schlumberger et Louboutin, ainsi que les acquisitions bien avisées de Sensefly et Pix4d (+Delair, depuis revendu avec PV). Le deal avec Faurecia ne me semble pas non plus totalement sot...

@Joseph : Pix4d est le top du logiciel de photogrammétrie. Il est compatible avec les drones DJI. Plus il y aura de drones pro dans le monde, mieux ce sera pour Pix4d.
En revanche, je ne crois pas qu'il y ait de partenariat entre les deux.

DJI est partenaire du site dronedeploy . com, qui propose un peu de photogrammétrie parmi ses services. Si un jour, il y avait un concurrent pour Pix4d, cela pourrait venir par ce biais, avec le soutien de DJI. (C'est juste une hypothèse : je ne m'y connais pas trop, hein !)


(Pix4d est, par contre, partenaire d'un projet de plateforme intégrée menée par Intel... J'aimerais bien que cela aboutisse ! Guettez les news sur Intel Insight (si je me rappelle bien du nom))



Sinon, pas d'infos de distributeurs mais j'ai le feeling que ça ne se présente pas trop mal : il faudra voir ce que DJI nous réserve pour le 18 avant de juger
Messages : 144
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 14:55
@Joseph, je pense que cette discussion est partie d'un interview télévisé dans les Echos paru hier
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 26 Juin - 16:03
Joseph a écrit:"D où vient cette synthèse d HS ? elle date de quand ? )"

C’est dans un document de référence paru, sauf erreur, en Mai et qui se trouve sur la page réservée aux actionnaires du site web Parrot.

Sinon, évidemment que HS n’est pas que cette petite coquetterie qu’il s’accorde. Mais, tout compte fait, elle est malvenue; il eut été plus avisé qu’il s’adresse à un éventuel petit porteur, par l’entremise de la petite lucarne, plutôt qu’à la journaliste qui n’entravait de toute façon rien à ce qu’elle lisait sans doute difficilement sur un prompteur, ce qui ne lui laissait pas le loisir d’écouter et comprendre les réponses à ses propres questions.
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 3 Juil - 15:59
Geoffroy ROUX DE BÉZIEUX, Administrateur de Parrot depuis 2006, est, ce jour, à la tête du MEDEF; cela devrait aider Parrot. Je ne ferai pas plus de commentaires.
Messages : 19
Date d'inscription : 07/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Mar 3 Juil - 17:03
Info a prendre en compte effectivement, merci

par contre dans les faits divers du jour, j ai bien l impression que c est un disco que Greenpeace a fait se scratcher sur la centrale nucléaire du Bugey

La video n est pas tres net, le drone habillé en superman, mais bon, pas tres bonne promo ...
Messages : 104
Date d'inscription : 22/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: propos en marge

le Lun 9 Juil - 10:12
J’apprécie vos calculs (voir: activité boursière de Parrot); vraiment; mais je dois reconnaitre que çà me dépasse…

—> pour l’instant cette seule courbe m’interesse

Les nouvelles me semblent globalement bonnes, sur un terrain à risques. Reste à connaitre le remodelage des filiales pour corroborer cette impression positive. Je comprend donc très bien les attentistes, sensibles aux risques.

Clarté de vue (par exemple: objectif européen, plutôt que bla-bla mondial)
Cohésion de forces (par exemple: abandon anticipé de l’automobile)
Cohérence de moyens (par exemple: Anafi, vecteur possible d’homogénéité dans toute l’entreprise)

j’ai la sensation qu’on commence à naviguer dans cette configuration légèrement rassurante. Mais cela reste en pointillé.

D’une certaine façon, un lourd travail identitaire pour les mois à venir, avec, je l’espère, le même message public pour toutes les entités; que le « Made by Parrot » ait un sens;  S’il faut deux ans pour cela, alors je comprend mieux, et accepte, ce temps donné.
Quelle est l’idée forte derrière la marque ? Déjà, au « on vise l’équilibre en fin d’année », DJI répond par « now it’s epic », très exactement dans les termes que j’avais signalé, antérieurement, avec aigreur; mais cela exclut la « part du rêve », auquel semble attaché HS, avec raison. On ne claque pas 800 euros parce qu’on s’enflamme pour un assemblage d’hélices, de chargeurs et de ports usb, quand on est Mr tout-le-monde; ce dernier, ceci dit au passage, ne limite pas son horizon mental au plaisir du barbecue… sans désirer traverser l’Antarctique à pieds, pour autant. il rêve un peu plus que ceci mais pas autant que cela, si, d’ailleurs, c’est pas dit d’avance, on appelle çà un rêve, plutôt qu’un cauchemar. Bref, çà manque d’équilibre, là aussi…peut-être que Parrot reconnaitra bientôt des personnes derrière les consommateurs, tout comme un de ses administrateurs finira bien par connaitre la valeur du SMIC.

Lorsque nous relevons des motifs d’espoir, ce n’est pas le moment, à mon sens, comme activité principale, de collationner les vérités intermédiaires qu’apportent les chiffres. L’intuition honnête, dont je ne connais pas les modalités de fonctionnement, peut apporter un éclairage sur les temps à venir qu’un effort de lucidité chiffrée estomperait.  Que le chemin soit le bon, c’est déjà çà; que l’allure soit aisée, ce ne serait que mieux; je me contenterai de çà, sachant à quoi on a échappé…le pire eut été le ridicule. Ce n’est pas le cas.

Ceci dit, qu’est-ce-qu’il veut, MonContactMaDit, pour en cracher un peu plus…des cigares de Cuba, du caviar de Russie ? Peux-t-on imaginer d’user de violences à son égard, pour le fait parler ? un kidnapping, c’est possible ?

Rien de factuel, comme d’habitude ;-)
Contenu sponsorisé

Re: propos en marge

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum